Anesthésie topique

Anesthésie effectuée par installation répétée de collyres, sans intervention d’injection par piqûres. Le patient est éveillé, peut bouger les yeux, mais ne sent pas les gestes opératoires. L’anesthésie topique peut être complétée, au besoin, par l’administration d’un médicament « décontractant » (anxiolytique).


Dictionnaire

Rétine :

Fine membrane tapissant le fond de l’oeil, ayant un rôle essentiel dans la perception des lumières, des détails, des formes, des contrastes et des mouvements. Les cellules sensibles à la lumières de la rétine sont les photorécepteurs. Les cellules de la rétine sont reliées à celles du nerf optique pour transmettre l’information visuelle au cerveu.

Prostaglandine :

Hormones produites par les cellules de nombreux organes (appareil génital, artères, bronches, reins…). Elles sont impliquées dans de nombreux phénomènes inflammatoires. Certaines prostaglandines ont la particularité d’abaisser la pression oculaire et sont donc utilisées dans le traitement du glaucome. Ces prostaglandines, utilisées comme médicaments, ont été modifiées afin de limiter le risque d’inflammation de l’oeil.

Bêta-bloquant :

Famille de collyres anti-glaucomateux faisant baisser la pression intraoculaire.

Voir le dictionnaire
complet