Sensimed Triggerfish, Hubanova R. et coll.
10/09/2013 | Par Hubanova R. et coll.

Rechercher des vidéos

Effet du port nocturne du capteur Sensimed Triggerfish® sur l’épaisseur cornéenne centrale mesurée par tomographie par cohérence optique du segment antérieur du segment antérieur (OCT Visante)

Ralitsa Hubanova, MD 1,2, Florent Aptel, MD, PhD 1,2,3, Benjamin Mottet, MSc 1,2, Christophe Chiquet MD, PhD 1,2,3, Jean-Paul Romanet, MD1, 2

1-UJF-Grenoble 1, Grenoble, F-38041, France

2-Service d’Ophtalmologie, CHU de Grenoble, Grenoble, F-38043, France

3-INSERM U 1042, Laboratoire Hypoxie et Physiopathologie, Université Joseph Fourier, Grenoble, France

Introduction

Évaluer l’effet du port nocturne de la lentille de contact SENSIMED Triggerfish® (LCS) sur l’épaisseur cornéenne centrale (ECC), mesurée à l’aide de la tomographie par cohérence optique du segment antérieur (OCT Visante ®). Evaluer les changements de courbure de la cornée après une nuit de port.

Matériel et méthodes

Douze sujets sains ont été étudiés dans un laboratoire du sommeil. Un examen ophtalmologique complet, incluant une pachymétrie à ultrasons, une topographie cornéenne, une évaluation de l’ECC avec l’OCT Visante ® ont été effectués. A partir de 19h, la LCS a été mise aléatoirement sur un œil randomisé. Les mesures avec l’OCT Visante ® ont ensuite été effectuées sur les deux yeux (portant la lentille et contrôle) toutes les deux heures à partir de 20h jusqu’à 8h le lendemain. Les sujets étaient en position couchée avec les yeux fermés après l’acquisition de 22h. La LCS a été retirée juste après la session de mesures de 8h. Une pachymétrie, par ultrasons et par tomographie par cohérence optique, ainsi qu’une topographie cornéenne ont à nouveau été effectuées à 9h.

Résultats

L’âge moyen des 12 sujets (24 yeux), était de 22,1 ± 2,4 ans (4 hommes et 8 femmes). La moyenne de l’ECC au dépistage était de 552,5 ± 18,9 microns, du nombre des cellules endothéliales de 2795 ± 174,2 cellules/mm3, et la courbure cornéenne centrale moyenne (Km) de 43,35 ± 1,1D. La variation maximale dans les yeux portant la LCS a été de +4,4% ± 1,7% (p <0,01), alors qu’elle a été de +2,9% ± 1,8% (p <0,01) dans les yeux contrôle. L’ECC a significativement plus augmenté dans les yeux avec LCS que dans les yeux contrôle (p <0,05). Il y avait plus d’irrégularités de courbure après le port nocturne de la LCS que dans l’œil contrôle : 1,63D vs -0,02D dans la zone de 3 mm, 3,17D vs 0,01D dans la zone de 5 mm (p <0,01).

Discussion

La LCS est le premier dispositif de mesure de la pression intraoculaire en continu, et il n’y a pas d’étude publiée étudiant son effet sur l’ECC pendant une nuit de port continu.

Conclusion

Les irrégularités de courbure et l’épaisseur cornéenne centrale sont significativement plus augmentées dans les yeux portant la lentille de contact SENSIMED Triggerfish ® que dans les yeux contrôle lors d’un port nocturne. Des études complémentaires sont nécessaires pour savoir si les changements de courbure cornéenne modifient la jonction cornéo-sclérale et donc le signal enregistré.

 

(Présentation à la Réunion Annuelle de la SFG, 11 mai 2013)