Optique adaptative, Carette-Zwillinger S. et coll.
10/09/2013 | Par Carette-Zwillinger S. et coll.

Rechercher des vidéos

 

L’imagerie par optique adaptative: une nouvelle approche, de nouvelles perspectives dans le glaucome.

S Carette Zwillinger, P Hamard, M Paques, C Baudouin (CHNO des Quinze-Vingts, Paris).

Objectifs

La lame criblée est le siège des altérations précoces du glaucome. Dans notre étude, des images de la tête du nerf optique après correction des aberrations optiques étaient prises grâce à une caméra rétinienne à optique adaptative (AO-FC). Le premier but était d’abord de comparer les images AO-FC aux rétinophotographies centrées sur la papille. Le deuxième d’étudier les caractéristiques cliniques des pores de la lame criblée des yeux normaux, glaucomateux et d’apparentés avec atteinte glaucomateuse au premier degré ou au deuxième degré. Le troisième de comparer les caractéristiques morphologiques des pores au déficit du champ visuel ou à la perte en fibres nerveuses. Le quatrième but était d’examiner la surface interne des grandes excavations papillaires.

 

Matériel et méthodes:

45 patients ont été examinés (20 normaux, 15 glaucomateux, 10 avec de grandes excavations papillaires). L’AO-FC a été utilisée pour acquérir des images de la tête du nerf optique et des pores de la lame criblée.

Résultats:

L’AO-FC fournit des images complémentaires aux rétinophotographies et supérieures à celle-ci pour l’examen de la lame criblée, permettant la visualisation des pores en arrière de l’anneau neuro rétinien. Les pores des sujets normaux sans antécédents sont caractéristiques : ronds et verticaux. Chez les patients glaucomateux les pores deviennent moins circulaires, plus allongés et surtout ils s’horizontalisent. Cette horizontalisation est typique et retrouvée chez certains descendants de patient glaucomateux avérés et cela sur deux générations. Ces modifications morphologiques sont corrélées et sûrement antérieures aux altérations du champ visuel et à la perte en fibres nerveuses. Des différences notables ont été retrouvées en AO-FC entre les papilles glaucomateuses et les grandes excavations.

Conclusion

L’AO-FC est une nouvelle imagerie, encore lourde et complexe mais très prometteuse, et nous offre des perspectives pour le dépistage, et le diagnostic des patients.

(Présentation à la Réunion Annuelle de la SFG, 11 mai 2013)