Colobomes iriens et papillaires

Colobomes iriens et papillaires. (Cliché dû à l’amabilité de Aptel F, Grenoble). Colobomes iriens et papillaires chez un patient présentant une hypertonie oculaire compliquant une goniodysgénésie. L’évaluation structurale de la papille n’est pas possible, et seul le suivi de l’évolution du champ visuel dans le temps permet de recherche une éventuelle neuropathie glaucomateuse.

Fig 2