Volumineux kyste iriens.

(Cliché dû à l’amabilité de Aptel F, Grenoble). Volumineux kyste iriens, à la fois développés aux dépends du stroma irien (cliché de gauche) et de l’épithélium pigmenté irien (cliché de droite), et entrainant une fermeture localisée de l’angle irido-cornéen avec apposition de l’iris contre la trabéculum et l’endothélium cornéen.

Fig 3