Les implants cosmétiques iriens peuvent entraîner un glaucome !

Les implants cosmétiques iriens sont pourvoyeurs d’iridocyclite, de glaucome et de décompensation cornéenne

Mansour AM et al. Br J Ophthalmol. 2015 Dec 30 

Les premiers implants cosmétiques iriens (iris artificiels colorés) ont été interdits depuis la publication de leurs effets oculaires dévastateurs. Une nouvelle génération d’implants iriens cosmétiques, avec appui postérieur, a été développée. Cet implant limiterait le contact irien et faciliterait le flux de l’humeur aqueuse. Dix pays ont autorisé la mise sur le marché de cet implant cosmétique. Cependant, de nombreuses complications oculaires ont été rapportées dans la littérature avec ces implants.

Dans cette étude, 12 cas d’yeux implantés ont été rapportés sur 10 patients caucasiens et 2 asiatiques. La moyenne d’âge des patients était de 32 ans. 11 patients ont eu des complications oculaires : 10 yeux avec une inflammation de la chambre antérieure (83,3%), 7 yeux avec un glaucome (58,3%) et 6 yeux avec une décompensation cornéenne (50%). L’acuité visuelle était normale dans 7 yeux, diminuée dans 5 yeux et, parmi ces derniers, seulement 2 patients ont pu récupérer une acuité visuelle normale après explantation. Le glaucome n’a pas pu être contrôlé médicalement chez 2 patients.

Les implants cosmétiques iriens restent donc, malgré des progrès dans leur conception, une source de complications et de séquelles oculaires lorsqu’ils sont implantés en chambre antérieure chez des patients jeunes et phaques. La procédure d’explantation peut laisser des séquelles au long court. Ils sont à proscrire totalement. Une information sur leurs effets délétères auprès des patients demandeurs est absolument nécessaire.

http://bjo.bmj.com/content/early/2015/12/30/bjophthalmol-2015-307295.abstract