Recommandations SFG/SFO : Conduite à tenir face au risque d’hypertonie oculaire après une injection intra-vitréenne

 

La Société Française du Glaucome (SFG) et la Société Française d’Ophtalmologie (SFO) sont heureuses de poursuivre la publication des recommandations pratiques, en abordant aujourd’hui le thème du risque d’hypertonie oculaire (HTO) après une injection intra-vitréenne.

Le risque iatrogène était redouté après administration oculaire de stéroïdes, mais est plus inattendu après une injection intra-vitréenne d’anti-VEGF. Dans le cas des anti-angiogéniques, l’HTO est surtout immédiate mais le risque de développer une HTO chronique s’observe également chez les patients traités longtemps et/ou dont le rythme de réinjection est rapide.

Le glaucome cortisonique est aussi à l’esprit du praticien après une injection intra-vitréenne de stéroïdes. Une surveillance régulière de la PIO est toujours nécessaire, pour dépister les patients fortement répondeurs, ne pas retarder la prise en charge d’une HTO potentiellement dangereuse, voire pour contre-indiquer l’usage ultérieur du corticoïde responsable. Les essais cliniques contrôlés, tout comme les études de ‘vraie vie’, apportent un grand nombre d’informations utiles à la prévention de l’HTO cortisonique, sur le rythme de surveillance résumé ici dans plusieurs algorithmes didactiques.

Nul doute que ce document validé et volontairement concis favorisera les adaptations nécessaires de notre pratique quotidienne.

Ce travail de synthèse a été confié à plusieurs éminents experts du glaucome, tous administrateurs de la Société Française du Glaucome, puis relu par ceux de la Société Française d’Ophtalmologie. Qu’ils soient collectivement remerciés de ce travail rigoureux et bénévole.

Recommandations SFG-SFO, 2017