Témoignage: Le glaucome, une affaire de famille…

Le glaucome, une affaire de famille…

Lorsqu’il fut diagnostiqué,  le glaucome de ma mère était très avancé : elle a peu à peu perdu la vue, mais jamais son sourire.

Nous, ses enfants, savions dès lors que la maladie avance masquée :  la plus grande vigilance s’imposait. Disciplinée, j’ai inscrit la visite à l’ophtalmologue dans mon agenda, une année sur deux, au mois de mai. Simple formalité, croyais-je.. Le glaucome m’a rattrapée sans crier gare, une petite dizaine d’années plus tard ;  la prise de conscience a commencé avec les gentils sarcasmes de ma famille, j’égratignais avec constance l’aile gauche de ma voiture, jamais la droite..  Bientôt, d’autres signes sont apparus.  Mon ophtalmologue m ‘a envoyée consulter un spécialiste du glaucome,  le diagnostic est tombé : mes deux yeux étaient atteints, le gauche bien plus gravement que le droit. Pour sauver l’œil malade, une intervention chirurgicale, dite « à bulle filtrante », m’a été proposée.

Dix ans plus tard, je me félicite chaque jour de l’avoir acceptée,  elle ne m’a pas certes  pas permis de récupérer la vision perdue, c’est impossible, mais elle a stoppé net –dans mon cas- la progression du mal. L’œil droit est sous collyre, et tous les deux font l’objet d’une surveillance rapprochée.. Les traces de mon opération sont indécelables, je ne porte mes lunettes que pour lire ou pour conduire, car oui,  je suis encore autorisée à conduire, même si j’ai choisi d’y renoncer la nuit.  Et je m’adonne à ma passion de la lecture, contractée dès la petite enfance.

Je pense souvent à ma mère, qui n’a pas eu ma chance, mais qui a su me protéger du pire en déclarant sa maladie avant moi.

Dépistage, dépistage, le mot clef … L’examen du champ visuel, outil majeur de diagnostic et de suivi du glaucome, est une activité ludique, vous êtes prié de détecter les lumières qui s’allument ici et là sur un écran.. N’attendez pas de ne plus voir les lumières, le dépistage est votre seule protection !

(Témoignage d’une patiente présentant un glaucome)


Dictionnaire

Dioptrie :

Unité mesurant la valeur d’un défaut visuel (myopie, astigmatisme, hypermétropie), ainsi que celle de la puissance des verres de lunettes (ou de lentilles) nécessaire pour le corriger.

Cornée :

Coupole transparente recouvrant la partie antérieure et centrale de l’oeil. La cornée sert de support aux lentilles de contact

DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge) :

Déstruction progressive de la macula, qui est le centre anatomique de la vision. Elle est composée d’un type particulier de photorécepteurs appelés cônes. La macula sert à la vision centrale et fine, permettant de distinguer les contours d’une image. La DMLA survient chez des patients âgés de plus de 60 ans généralement.

Voir le dictionnaire
complet